Mes premiers pas vers le minimalisme

le

Je passe la majorité de mon temps dans un studio dont l’espace est restreint ce qui me permet de faire attention à la quantité de choses dont je dispose. Quand j’essaye de chercher mes clés, c’est un paquet de nouvelles chaussettes qui tombe, quand je tente de mettre la main sur ma trousse de médicaments, c’est le stock de shampoing qui s’effondre. Oui, vous l’avez compris! C’est le désordre total que je n’assume pas et qui me rend la vie difficile.

Toujours vouloir acheter plus alors que l’on a déjà chez soi tout ce qu’il nous faut (en triple quantité même) devient progressivement une habitude néfaste qui appauvrit nos poches et enrichit celles des grandes enseignes, nous donne l’impression qu’on a jamais assez et qu’il faut toujours plus, alimente chez nous l’attachement aux choses matérielles plutôt que de profiter d’expériences enrichissantes.

Ayant été introduite au minimalisme à travers YouTube, j’ai découvert un mode de vie qui a l’air de me plaire car il répond pratiquement à plusieurs points négatifs que je veux changer dans mon quotidien.

Je le considère comme une manière de vivre qui me permet d’être organisée et m’apprend à apprécier ce qui existe déjà autour de moi.

Honnêtement et pour l’instant, je n’ai rien contre le consumérisme et les tonnes de publicités qui essayent d’influencer nos choix et créer chez nous des besoins superficiels, car je crois en notre capacité de s’imposer et d’avoir le contrôle sur nous-mêmes. Le minimalisme est donc un argument qui s’ajoute à la liste d’arguments que je sors face à une écharpe beige alors que j’en ai en blanc, ou un gel douche bonbon alors que je n’ai pas encore fini celui au chocolat et menthe.

La première étape a été de jeter à la poubelle tous les produits périmés, vêtements déchirés ou objet cassés. La seconde étant de trier les produits fermés et bons mais que je ne vais jamais utilisé, les vêtements que je trouve joli et tout ce qui peut servir à quelqu’un d’autre.

Une étrange sensation de satisfaction m’a entouré d’énergie positive et m’a donné envie de continuer à me débarrasser de ce que j’ai déjà et ne pas facilement me soumettre aux fins du marketing.

Aujourd’hui, j’avoue que j’ai toujours envie de vider mon espace encore plus, mais j’essaye d’aller doucement pour adopter ce mode de vie définitivement.

N’oubliez pas que le minimalisme ne concerne pas uniquement le matériel, mais aussi d’autres aspects de la vie que je vais traiter avec vous dans les prochaines articles.

Zineb Rhafrhouf aka ZOZI

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s