Consommateur, haut les mains!

Le réveil matinal à la Radio nous annonce qu’un Hôtel 5 étoiles à Marrakech propose deux nuits avec petit déjeuner, on fantasme déjà sur un week-end en amoureux ou un voyage de luxe pour échapper au stress. La première publication sur Facebook est un lancement d’une nouvelle marque, proposant des produits américains disponibles que chez elle. Sur le pare-brise de la voiture une proposition de service de lavage haut de gamme, « ma pauvre voiture en a vraiment besoin ». Notre restaurant quotidien nous présente une nouvelle carte, avec les mêmes plats qui n’ont de nouveau que la dénomination et le prix. Le voisin du bureau parle d’une promotion dont il a profité et qui a l’air d’être intéressante… et ça ne s’arrête pas jusqu’au dernier moment de la journée, ou pas! Car on peut même rêver des achats qu’on veut effectuer.

Vous l’avez bien compris, l’être humain subit à une pression publicitaire sans pareil et ça ne fait qu’augmenter, car le commerce en a fortement besoin. Mais pas de soucis, nous avons tous l’exigence de vendre pour pouvoir acheter !

Mais est-ce que le consommateur est bien protégé ? La réponse à cette question n’est pas chose facile. C’est la raison pour laquelle je vais essayer de vous parler tout d’abord du côté sérieux de l’histoire.

Pour le cas du Maroc, la loi du 31-08 relative aux mesures de protection du consommateur prescrit l’information appropriée et claire sur les produits, biens et services est assurée, ainsi que l’établissement de garanties légales et contractuelles pour protéger le consommateur des clauses abusives.

Les dispositions de cette loi n’ont toujours pas réussi à être appliquées réellement. Pauvre consommateur continue de subir aux publicités mensongères qui ne cessent de lui sucer le sang et lui vider les poches.

L’inconscience du consommateur et son ignorance de ses propres droits permet aux grandes enseignes et marques de faire vendre leurs produits de manière peu appréciable, pour faire augmenter leur chiffre d’affaire et fêter le million.

Bien-sûr que je ne suis pas du tout contre les techniques de marketing pour faire connaitre un produit et le vendre, sauf que l’arnaque et la manipulation sont à éviter ! Car tout simplement, je serais ravie d’acheter un produit ou de m’offrir un service, que j’ai découvert grâce à une annonce, et qui s’avère être de qualité. Bill Gates l’a bien confirmé par sa fameuse citation « la meilleure publicité est un client satisfait ». Merci Monsieur Bill !

Et maintenant après avoir compris tout cela, laissez-moi vous parler du « consumérisme » qui est la protection des intérêts des consommateurs par le biais d’associations.

En fait, à partir du siècle dernier, une association de protection des consommateurs a vu le jour pour la première fois aux États Unis « Public Citizen », pays où les citoyens subissent à un maximum de pression publicitaire par jour. Et comme étant une étudiante de droit, je tiens à vous casser la tête par la charte mondiale du consommateur qui permet aux citoyens du monde de jouir de leur droit à la sécurité, à l’information, au choix, à la satisfaction des besoins de base, …

En effet, ces privilèges octroyés aux citoyens obligent les entreprises de traiter positivement les réclamations des clients pour corriger les erreurs et satisfaire la clientèle, en assurant un service après-vente pour améliorer l’image de l’entreprise et fidéliser un plus grand nombre de personnes.

Vous vous posez certainement des questions actuellement sur ce qu’il en est au Maroc en termes d’associations de protection du consommateur. Et bien, l’association marocaine du consommateur n’a vu le jour qu’à la fin du siècle dernier en 1993, et qui a pour principaux objectifs la dénonciation des producteurs dans le cas où ces derniers ne respectent pas les critères de production et de vente.

Aujourd’hui, le Maroc dispose de plus de 100 associations de protection du consommateur dont 5 seulement ont fait preuve de rigueur.

Le consommateur marocain est très sensible aux prix vu le niveau de vie et le salaire qui n’est pas vraiment au top, c’est la raison pour laquelle il est profondément touché par l’inflation et doit absolument être préservé contre l’influence publicitaire nocive et abusée. Toutefois, dans les pays développés, le client est plutôt sensible à la qualité qui est examinée de très prêt plutôt que le prix.

Comme il est difficile de ne pas se faire piéger par le tas de publicités qui nous font les yeux doux, il faut apprendre à se statuer et faire les bons choix. Alors soyons plus attentifs quand s’agit des achats, et conscients de nos droits pour ne plus se faire avoir!

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s